Les Vers de compost

L’efficacité de votre jardicomposteur repose sur la présence de vers de compost en bonne santé et en bonne quantité.

Afin de lancer une dynamique de compostage, il est essentiel d’introduire au démarrage dans votre jardicomposteur une quantité minimale de 250-300g.
Les vers sont hermaphrodites, et particulièrement reproducteurs (jusqu’à 500 petits /an), ils vont donc peupler rapidement l’ensemble du Jardicomposteur®, digérant vos épluchures au centre, labourant et fertilisant les espaces de culture autour.

S’il existe + de 200 espèces de vers ,seules 3 ou 4 espèces sont utilisées pour le lombricompostage, principalement de la famille eseinia (Eisenia fetida, Eisenia andrei …)

Les vers de compost, à la différence des lombrics (qui s’enfoncent profondément), vivent à la surface terrestre et décomposent les végétaux.

Les vers de compost peuvent, en conditions optimales, recycler leur propre poids de déchets par jour. Une population installée d’un Kg de vers peut donc recycler jusqu’à 1 kg de dechets /jour.

Les vers de compost se nourrissent de dechéts organiques principalement végétaux mais peuvent, dans une moindre mesure Ingérer des déchets carnés. En pratique vous pourrez nourrir vos vers avec les épluchures de fruits et de légumes, le marc de café avec le filtre, les sachets de thé, les cheveux et les poils d’animaux , les papiers essuie tout (même gras) .

Pour un lombricompost équilibré et des vers heureux , nous vous conseillons d’ajouter régulièrement de la cellulose (papier journal – Carton préalablement humidifiés) ainsi que les coquilles d’œufs.

Vous pourrez ajouter une poignée de terreau qui contient du sable et qui améliore la texture de la litière. Par leurs propriétés abrasives, les grains de sable favorisent la dégradation des aliments dans le tube digestif du lombric.

Au démarrage, on devra ajouter de l’eau à la matière sèche pour obtenir le niveau d’humidité souhaité. Toutefois, à mesure que le processus de lombricompostage se déroule, les résidus organiques ajoutés à la compostière procurent généralement toute l’humidité requise.

Rajoutez régulièrement de la litière. Elle permet l’absorption des odeurs et de l’humidité; elle fournit une source de carbone pour équilibrer la décomposition et elle rend la nourriture inaccessible aux mouches à fruits. Tout dépendant du taux d’humidité qui prévaut dans la compostière, la litière ajoutée peut être sèche ou humide. Les vers craignant la sècheresse Il est important de veiller également à ce que l’espace de lombricompostage reste suffisamment humide.

A proscrire car difficile à composter et/ou toxique pour les vers :

  • Epluchures d’agrumes ( citron, pamplemousse…)
  • Oignon et ail cru
  • Ananas ( chair et pelure)
  • Avocat ( pelure et noyau)

Les vers ne mangent pas les aliments frais , ils doivent attendre que les tissus se ramollissent.
Par exemple, une feuille de salade sera ingérée à partir du 2eme-3eme jour.

Pour une population saine, laissez se constituer une litière suffisante ( lombricompost semi mur + papier+ terreau ). La majorité de la population de vers se situera dans cette litière, en partie basse de l’espace de compostage. Ils y viennent pour se nourrir, se reproduire mais également en cas de température trop haute ou trop basse ; le centre étant la partie la plus isolée du jardicomposteur.

Pour le bien être des vers , Il est important de laisser en permanence une épaisseur suffisante de litière (30 -40 cm au moins jusqu’au 1er étage de culture) . Au démarrage, il conviendra d’attendre que cette épaisseur de compost mûr soit constituée avant de soutirer du lombricompost par le tiroir de récupération.

Le lombricompost

Le lombricompost que vous récupérez dans le tiroir est un des amendements les meilleurs qui soient pour le jardinage. Il améliore la structure du sol et augmente sa capacité de rétention d’eau. Il apporte une activité microbienne bénéfique aux plantes et leur fournit des éléments nutritifs essentiels, il crée une terre «vivante».

Les plantes qui reçoivent du lombricompost sont plus productives et plus résistantes aux parasites et aux maladies. Il s’applique au pied des plantes, en surface du sol (comme l’humus naturel) en couche de quelques cm.

Rempotage ou plantation. Pour obtenir un excellent terreau pour les plantes, on peut mélanger une partie de lombricompost à quatre ou cinq parties de terreau.

Thé de lombricompost

Le «thé» de lombricompost est également précieux pour votre jardin. On peut l’appliquer par arrosage ou vaporisation. Récupérable dans le double fond du tiroir de récupération, Il peut être versé dans un contenant grâce au bec verseur .

Diluée dans quelques parties d’eau (1/5) , c’est un bon tonique pour les plantes et un répulsif à insectes efficace.